UNTIL DAWN

 

 :: Tokyo :: Ikebukuro :: Zôshigaya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée Tranquille [PV]

avatar >
Civil
Civil






Fiche : ici !
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 30



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Oct - 18:28

Carmin, tu aurais pu faire un peu attention quand même...
Depuis le temps, tu devrais savoir. Tout n'est pas blanc ou noir chez moi. Je ne me rappelle plus.
Je sais, mais tu comprends que ça me pose des problèmes derrière.
On règlera ça ensemble demain matin. Tu n'auras pas de problème et les emplacements seront blancs.
D'accord. Si tu ne te réveilles pas...
Je sais. Le seau d'eau.


Une grande portes. Des marches. La journée est presque finie. Je danse presque en montant les escaliers. LEs autres résidents me regardent. Qu'est-ce que ça peut bien faire ? Des regards de travers ne me tueront pas. Je continue. J'ai un air en tête. Je suis au bon endroit. Je cherche la clé, mais je ne sais pas où elle est. Quelque part, dans ce sac. Quelque part, là où Kara l'a laissée. Probablement dans l'endroit le plus petit.
Je l'ai trouvée, et j'ouvre la porte. J'entre en chantonnant toujours. Je referme. Ian ne semble pas être rentré.
Je pose mes affaires. Il y a trop de silence, alors je fais rouler la harpe jusqu'au milieu du salon. Il n'y a pas d'espace qui ne peut être utilisé. Je m'assois sur le tabouret. Qu'est-ce que je joue ?
Runaway ? Kara est revenue, elle vient de me proposer une musique. Je ferme les yeux. Après tout, pourquoi pas. Runaway ce sera.
- Tiens, c'est étonnant, habituellement tu n'aimes pas que je choisisse.
Je suis de bonne humeur ce soir.
- Je sais, Carmin. Ca se voit.
Pourtant, personne ne sait jamais.
- Je suis dans ta tête tout autant que tu es dans la mienne, tu sais.
J'ai tendance à l'oublier.

Une mélodie s'éleva soudain de l'appartement. Quelque chose d'étrange se produisait, cette musique étant née autant du chant de Kara que du jeu de harpe de Carmin. Le tout dura quelques minutes. Et puis, lorsque la fin de la mélodie arriva, le silence revint.

Merci !
C'est normal.
J'entends Lily crier dehors, je vais voir ce qu'il se passe.


Je me lève. Je n'aime pas le silence. J'allume la chaîne, et de la musique commerciale sort du haut-parleur. Ce sera très bien pour ce soir.

J'AI VU UN DRAGON !!!
Calme toi Lily. Qu'est-ce qu'il se passe ?
J'AI VU UN DRAGON !!!
Un dragon ? Où ça ?
Vers là-bas !
(Lily pointe l'horizon du doigt)
Lily, tu comprends que je ne peux pas savoir où est-ce que tu pointes...
Mais, c'était loin là bas, j'étais sur la grande terrasse là-bas et et et tout d'un coup il faisait tout noir ! Et j'ai levé la tête et et et il est parti tout au bout là-bas...
Eh bien s'il est parti il n'y a pas de problème...
Mais Kara ! Un DRAGON ! Tu te rends compte ! Un DRAGON alors qu'on est dans une FORET ! C'est méga dangereux !
Ben oui mais il n'a pas craché de feu, si ? Et puis ... S'il est parti au-delà de la forêt comme tu sembles le dire, on ne peut rien faire vu qu'on ne peut pas aller le chercher.
C'est vrai...


Un dragon. Il me semble en avoir entendu parler, mais je ne l'avais jamais vu. Ce n'était pas étonnant. Il y avait tant de choses que nous ne connaissions pas dans notre propre monde. Il était si vaste. Si mystérieux. Et pourtant, entièrement dans la tête de Kaho. Changeant continuellement, un monde à part entière. Un monde à nous, et pourtant un monde de découverte.
Je me levai. Un peu d'art culinaire pour le dîner me semblait bienvenu. Ian ne devrait pas tarder à rentrer, comme ça, le couvert sera servi. J'ouvris le frigo. Que faire ? Des pommes de terre. Des oignons. Des épices. Des sauces. Des odeurs, des souvenirs de famille.
- Je me demande comment Maman va en Inde.
Je sortis une ribambelle de légumes, sauces et épices et étalai tout ça sur le plan de travail. Ce devrait faire l'affaire. Je sortis le grand couteau. C'est un danger public ces accessoires de cuisine. Un danger public...
Une image. Je lâchai le couteau, qui manqua mon pied d'un centimètre. Je m'appuyai sur le plan de travail.

Wow. Carmin ?
Je...
Attends. Attends je te dis, le monde se tord !
Kara...?
Elle arrive. Bouge pas.


Je cligne des yeux. Où suis-je ?
- Allo ?
Pas de réponse, mais un écho familier. Je suis dans doute dans l'appartement. Qu'est-ce que je faisais ? Qu'est-ce que Carmin faisait ? Je cherche. Une surface. Le plan de travail. Un oignon ? Et une pomme de terre. D'accord, je comprends, ce doit être l'heure de faire à manger en attendant que Ian arrive. J'enlève mes chaussettes pour pouvoir savoir où je marche, et je met le pied sur quelque de chose de plus froid. Du métal ? Ah, c'est un couteau. Un peu plus et je me coupais...
Bon, du coup, d'après les ingrédients éparpillés par là, j'imagine que Carmin était partie pour faire de l'Aloo tikki. J'ai plutôt intérêt à m'y mettre !

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil







Fiche : C'est ici
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 29



Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Oct - 21:09
Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd'hui c'est un jour sans. Allez, on met un joli petit sourire aussi faux que possible et on se traîne au boulot avec un enthousiasme inexistant. L'habitude rend les choses convaincante. Ce ne seras ni la première ni la dernière fois que ça arrive. Travailler avec un faux entrain, un faux sourire, l'envie de venir étant à zéro. Le boulot en lui-même n'est pas horrible. Faire la caisse, accueillir&aider les clients, s'assurer que les rayons sont bien remplis. Sourire voir discuter avec les différents clients, les habituées, ceux qui sont juste de passage.


Le boulot finit, se traîner directement dans l'appartement. Un bon petit chai, recette maternelle et au dodo.


Une porte ouverte, des chaussures enlevées, des odeurs d'épices, le son d'une personne qui s'active au fourneau. Une vague de nostalgie, des souvenirs venant de l'enfance. Celui de l'enfant qui regarde sa mère cuisiner un plat de son pays d'origine. Un plat que sa mère lui avait appris. D'une cuisine qui a toujours été rassurante, chaleureuse, colorée, toujours la préferée du petit garçon. On s'attendrait presque à voir ladite maman au fourneau...


Mais non. Pas de maman au fourneau. Juste Kaho…. Pieds nus, en train de cuisiner, son attitude. C'était Kara exactement. Soulagement. Pas de besoin de se forcer à sourire.


‘'- Yoh ça sens bon.''



Faire attention à l'intonation de sa voix. Kara était peut-être aveugle, mais pas sourde. Continuais sur un même ton, mais minimiser l'épuisement de la voix. S'approcher mais pas trop, évitons de surprendre Kara. Elle savait se déplacer dans l'espace, mais tout de même.


‘'Besoin d'aide peut-être ? ‘'


Cuisiner avec la jumelle était un des meilleurs remonte moral de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil






Fiche : ici !
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 30



Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct - 18:36

Alors que je finis de former les petites boules de pomme de terre à faire frire, j'entends Lily qui cause beaucoup d'agitation à l'intérieur. Mais je l'ignore. Carmin se chargera de s'occuper d'elle. J'attrape la poele suspendue, et j'allume le feu. Je passe la main au-dessus pour vérifier que c'est bien allumé, et je pose la poele avant d'y déposer une bonne dose d'huile au fond. Où est l'huile, d'ailleurs ? Juste un peu plus loin. Voilà, c'est fait.
J'attends que le tout soit chaud. Je me demande quelle heure il est. Je déclipse le verre de ma montre pour qu'il se soulève. Ian devrait arriver d'une minute à l'eau.
Je chantonne une mélodie sortie de nulle part et complètement improvisée. L'huile est chaude, il y a un début d'odeur de friture. D'ailleurs, je ferais mieux d'aller ouvrir la fenêtre. J'entends un énorme crépitement alors que je plonge les galettes dans l'huile bouillante, et alors que l'odeur de friture embaume la pièce, j'entends la porte d'entrée. Ian vient d'arriver. Il me demande si j'ai besoin d'aide, et je sens qu'il a besoin de se changer les idées. Il est exactement entre l'entrée et l'îlot de cuisine.

- Tu m'aides à faire frire tout ça ? Je vais préparer les sauces.

Je m'approche de le fenêtre pour ouvrir le placard dans lequel se trouvent une partie des épices, et j'en sors des feuilles de menthe poivrée pour faire une sauce à la menthe. Je récupère la planche à découper et je vais jusqu'à l'évier pour la laver. Les pommes de terre crues, y a du poison dedans. C'est ce que disait toujours maman. En réalité je crois que la quantité est bénigne, mais on n'est jamais assez prudent, j'imagine !

- Tu as passé une bonne journée petit frère ?

Je me met à chercher le couteau sur le plan de travail, qui a glissé quelque part lorsque j'ai récupéré la planche. J'entends un petit bruit métallique et je trouve le manche du couteau sur mes doigts. Sacré Ian, il sait que je sais me débrouiller pourtant.

- Merci, c'est gentil.

Non, je veux lui montrer mes photos !
Mais laisse là, elle est occupée enfin.
C'est pas grave, elle a bien deux minutes quoi ! Kara ! Kara !

Qu'est-ce qu'il y a ?
J'ai fait des photos du dragon ! Il est repassé ! Regarde, regarde !
Le couteau reste en suspens pendant un instant. Je ne peux pas te dire, Lily. Tu sais bien que je ne l'ai qu'entendu. Mais c'est impressionnant que tu aies pu le prendre en photo.
C'est trop bien ! Il est super grand ! Et et... Je vais les montrer à Amber !
Je me remets à hacher menu les feuilles de menthe. Je pense que je vais longtemps entendre parler de ce dragon. Je l'ai entendu une fois, alors que je faisais la sieste en haut sur la terrasse. Je me rappelle que je me demandais comment je pourrais faire pour aller explorer la forêt. Mais seule, cela me paraissait compliqué. Voire impossible. A moins d'avoir envie d'aller "en bas". Mais même en ayant tous les souvenirs, je n'avais aps envie d'aller en bas. Il n'y avait pas que des souvenirs, là-bas. Il y avait les démons et les barrières que nous avons enfouies. Il n'y avait que de la peur de la douleur et du désespoir. Et Amber qui arrive à circuler là-dedans. Mais c'est son rôle, donc il n'y a rien d'étonnant là-dedans.

Je finis de mélanger la sauce, et je la pose au centre de la table dans un petit bol en verre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil







Fiche : C'est ici
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 29



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 22:57
Un sourire, un vrai cette fois. Passer de l'entrée à la cuisine, pénétrer le royaume de Kara. Faire frire les Aloo Tikki et sans se bruler…. Ça devrait le faire. Laisser la sœur s'occuper de la sauce, l'observer de temps en temps travailler.


Impressionnant quand on sait qu'elle est aveugle.

- Tu as passé une bonne journée petit frère ?


Lui glisser discrètement le manche du couteau pour l'aider à le trouver tout en répondant.


- Je n'ai que quelques minutes de retard, enfin… Je dirais plutôt que j'ai été un gentleman~


Un sourire, plein de tendresse, amusé. Une vieille blague qui restera et ceux malgré le temps qui passe. Tourner la galette qui est entrain de frire, inutile mais ça occupe un peu.


-Journée a la supérette. Et toi alors ?


Ignorer son remerciement… Enfin un peu, pas beaucoup, un simple ‘'hmmh hmm'' désinvolte , innocent. Elle savait se débrouiller. Souvent, donnant l'impression d'être inutile à ses cotés. Sortir les galettes cuite pour en mettre des crue. Observer du coin de l'oeil Kara qui semble un instant être ailleurs.


Prendre un petit peu bout de la galette, la manger, retenir le soupir de contentement.


Echanger les galettes cuites contre des crues dans la poêle.


-Je met la table !



Aussitôt dit, aussitôt fait. Chaque élément, un par un avec une concentration accru. Évitons les catastrophes. Pas de maladresse, pas de chute d'objet qui sont arrivée à bon port. La table. Tous les éléments placés, les galettes cuites posé sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil






Fiche : ici !
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 30



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Oct - 18:36


Je m'assieds tranquillement alors que j'entends Ian poser les galettes sur la table. L'odeur de friture mélangée à celle mentholée de la sauce flotte dans l'air et me donne l'eau à la bouche. Je parcours la table du plat de mes mains. Une assiette, une autre assiette, le bol de sauce et les galettes. Tout est là.

Carmin a eu la très bonne idée cet après midi de réarranger la position de la moitié des outils de cuisine. Quand j'ai râlé, elle avait oublié où ils étaient au départ...

J'attrape une galette et la trempe dans la sauce avant d'en prendre une bouchée copieuse à peines dents. Je crois que j'ai fait tomber de la sauce. Je cherche la goutte sauvage dans l'assiette. Elle n'est pas sur la table, c'est bon. Je lèche mon doigt plein de menthe. Rien ne se perd.
Tu crois que c'est grave?
Je ne sais pas. Il faudrait que quelqu'un aille voir.
Tu vas y aller ?
Je ne suis pas sereine à l'idée de laisser le bas sans surveillance.
Par rapport à laisser la petite blonde toute seule ?
Lily n'irait pas là-dedans.
Lily est une peut-être une fleur, mais c'est une fleur sauvage.
Je me demande de quoi parlent Carmin et Amber. J'imagine qu'il s'est passé quelque chose. Elles m'ont distraites au milieu d'une phrase. Ce n'était pas quelque chose de compliqué pourtant, mais parfois j'entends quand même ce qu'il se passe sans écouter. Et je dois d'abord m'occuper de mon petit frère, et du monde extérieur.

Du Carmin tout craché. Elle a intérêt à se réveiller demain matin pour me remettre tout ça en ordre, sinon je vais perdre des heures à tout retrouver... Sinon, rien de spécial.

J'attrape une autre galette. Je ne sais pas combien j'en ai mangé, ou combien il en reste, mais je pense que ce sera ma dernière. Comme dirait Carmin "la faim s'en était allée d'aussi bon train qu'elle était venue". Je me demanderai toujours d'où elle sort ses métaphores parfois trop imagées pour moi.

Tu peux finir, je n'ai plus faim.
Voir de nouvelles couleurs n'est pas vraiment mon fort, Amber.
Oui, d'accord. Je sais. Je vais y aller. Je te laisse la clé, ne la perd pas. Garde Lily, histoire qu'elle ne s'enfuie pas à ma poursuite par curiosité.
Compris.
On se fait un jeu quand tu auras fini, Ian ?

Ah, je crois que Lily m'a entendue. Elle a entendu le mot "jeu", surtout. Je l'entends courir comme une folle en riant, et j'entends Carmin qui râle.
(Lily déboule comme une furie dans la salle de contrôle.)
Moi aussi, moi aussi !
Attends, Lily. Calme-toi, on n'a même pas commencé.
(Kara se retourne dans le fauteuil)
Je veux jouer avec Ian !
Lily, enfin... Tu n'es pas capable d'attendre un peu ?
Non !
(Lily monte sur les genoux de Kara. Carmin apparaît dans l'embrasure de la porte.)
Si Lily reste là, je suis tranquille. Je vais rejoindre l'expédition rocambolesque d'Amber. Mais il reste une chose importante.
Oui ?
Tiens, je te laisse la clé. Elle ne peut pas sortir du patelin, cela briserait toutes les barrières érigées par notre ange gardienne.
(Carmin attache une énorme clé dorée autour du coup de Kara, se retourne et sort sans un mot de plus)
C'est quoi ?
La clé d'Amber. On ne touche pas, c'est très précieux.
D'accord.
D'ailleurs, il se passe quoi dehors, Lily ?
Nan. Mais y a plein de fumée tout au bout là-bas. Tu crois que le dragon a craché du feu dans les arbres ?
Je ne sais pas...

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil







Fiche : C'est ici
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 29



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 21:39
S'asseoir, manger tranquillement une des galettes qui sont tout simplement excellentes. Les tremper dans la sauce, tout en observant Kara repérer les éléments de la table.

Carmin a eu la très bonne idée cet après-midi de réarranger la position de la moitié des outils de cuisine. Quand j'ai râlé, elle avait oublié où ils étaient au départ...

Ne pas s'étonner quand sa sœur se coupe dans sa phrase. Ça lui arrive souvent, son monde intérieur sûrement, Continuer a manger, bien mâcher chaque bouchée. Une galette finie la seconde prise. On recommence la même danse. Couper un morceau, la tremper dans la sauce et la manger… Avoir une pensée pour maman, si elle les voyait utiliser ses deux mains au lieu d'une.

Du Carmin tout craché. Elle a intérêt à se réveiller demain matin pour me remettre tout ça en ordre, sinon je vais perdre des heures à tout retrouver... Sinon, rien de spécial.

Un sourire devant l'anecdote , une réponse donnée entre deux bouchés.

-Effectivement. Je croise les doigts pour toi… Si je la croise j'essairais de lui faire un rappel. Un mémo sur le frigo tu penses qu'elle le verra ?


Finir sa galette, regarder les autres restante. L'appétit n'y es pas. L'envie pourtant y est. Mais l'estomac semble refuser toute autre nourriture, menaçant même de se vider si jamais une bouchée supplémentaire était prise. Tu peux finir, je n'ai plus faim.
Un arrêt, regarder toutes les galettes restant, seulement 4/5. Sentir son estomac se soulevait à l'idée, stupide estomac et sa révolution à la noix. Lâcher un petit soupir de contentement.

-On se fait un jeu quand tu auras fini, Ian ?

-Je vais plutôt mettre ce qui reste de côté pour le repas de demain, j'ai plus faim aussi !
Petit rire amusé avant de continuer.

-Yep bien sûr. Tu es partante pourquoi ?


Se lever check, récupérer les galettes pour les mettre au frigo, pareille pour la sauce, prendre les verres pour ensuite les mettre à laver et commencer la vaisselle.

-D'ailleurs tu as quoi comme horaire demain ?

Ah tien, un verre de cassé, ça faisait longtemps…. Depuis avant-hier. Ah, merde le sang coule. 1..2...3 entailles sur les doigts. Un soupir blasé
Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Civil
Civil






Fiche : ici !
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 30



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Nov - 19:35

- Yep bien sûr. Tu es partante pour quoi ?

Un jeu vidéo !
Je ne peux pas jouer à ça, Lily.
Roh... Nul !
J'aimerais bien tu sais. Tu ne veux pas faire un jeu de cartes, plutôt ?


- D'ailleurs tu as quoi comme horaires demain ?

Mais les cartes c'est compliqué...
Pas tant que ça, tu apprendras ! Je t'aiderai.
Bon... Si Ian est d'accord.


- Je fais le midi, comme aujourd'hui. Mais je crois qu'après-demain je suis sur le soir.

Kaho change soudainement de posture. Elle se redresse, pose les deux mains à plat sur la table. Ses yeux sont éclairés et pétillants.

- On fait un jeu de cartes ?

Il y a un grand bruit de vaisselle.
Ah !!
C'était quoi ?
Ian a cassé quelque chose...?
Ah ?

Kaho se lève.

- Ca va ?

Elle s'approche de son frère. Le robinet est ouvert.
Ca sent le sang... Ian s'est fait mal ?
Hein ?


- AAAAAAAH TU SAIGNES Y A DU SANG !!

Calme-toi Lily.
C'est du sang !
Oui... On va chercher de quoi le soigner, d'accord ?
C'est du sang !
C'est normal... Allez, viens.


- Bouge pas, Ian, je vais chercher de quoi te désinfecter. Laisse tomber la vaisselle et passe ça sous l'eau.

Kaho passe derrière son frère en suivant le bord de la table. Elle avance vers le couloir et cherche le mur opposé pour aller dans la salle de bains.
Attends, je vais le faire.
Lily !

Kaho se met à courir, alors que ses bras s'agitent lamentablement dans tous les sens. Elle s'arrête juste devant la porte ouverte de la salle de bains, mais ses bras n'ont pas cessé de parcourir l'espace.
Je ne sais plus où je suis !
Bah devant la salle de bains.
Devant la salle de bains ?

Kaho donne un coup de pied dans l'encadement de la porte.
Oui, ça c'est le bord de la porte.
Sa main vient trouver le cadran de porte.
D'accord, j'ai compris.
Elle longe le mur de la salle de bains et ouvre le placard. Elle commence à chercher de ses mains quelque chose sur l'étagère au niveau de sa tête.
Ah ! Je sais ! C'est cette boîte !
Elle attrape vivement une boîte un peu dans le fond du placard. Son geste brusque fait tomber un sachet en plastique.
Fais attention, Lily...
Oups... Désolée.
Tu le remets à sa place ?
Oui !

Kaho se baisse, ramasse le sachet et le range dans le placard. Puis elle se retourne brusquement et se précipite dans le couloir.
Lily !
Mais je me dépêche !
Fais attention quand même !
Mais Ian s'est fait mal !

Elle déboule dans la cuisine et pose maladroitement la boîte sur la table à manger. Elle l'ouvre.
C'est quoi que je dois donner ?
Des pansements et du coton avec du désinfectant.
Ah !

Kaho sort une petite boîte contenant des pansements et la pose sur la table. Elle se remet à farfouiller et sort, triomphante, un sachet de coton. Elle le pose sur la table et regarde le contenu de la boîte à pharmacie d'un air vaguement dubitatif.
Ça ressemble à quoi le désinfectant ?
C'est une des bouteilles avec du liquide à l'intérieur. C'est écrit dessus...

Kaho sort une bouteille transparente de la grosse boîte.

- C'est pas liquide ça.

Elle la range et en sort une autre, opaque.
Ah ça c'est liquide.

- Ba... ain... Attends.

Ca commence pas par "dé". Ça a pas l'air d'être ça.
Attends je vais la trouver.

Kaho repose la bouteille dans la boîte et en prend une autre de la main gauche en passant son index dessus pour lire les inscriptions en braille. Elle répète plusieurs fois l'opération jusqu'à ce qu'elle ait en main une petite bouteille verte et opaque.
C'est celle-là, Lily.
La verte ! OK !
Tu te rappelleras pour la prochaine fois ?
Oui !

Elle pose la bouteille sur la table à côté des autres éléments et se tourne vers son frère en souriant à pleines dents.

- Voilà !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
>









Revenir en haut Aller en bas
Soirée Tranquille [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Soirée tranquille [pv Setsuna]
» Une soirée tranquille ... ou pas. Jun lâche ce verre !!
» O&J ~ Petite soirée tranquille
» Petite soirée tranquille [Libre]
» Une soirée tranquille

Until Dawn :: Tokyo :: Ikebukuro :: ZôshigayaSauter vers: