UNTIL DAWN

 

 :: Outside :: Campagne :: Domaine Hatakeyama Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le monde tout entier aspire à la liberté, et pourtant chaque créature est amoureuse de ses chaînes. Tel est le premier paradoxe et le noeud inextricable de notre nature. || PV Tatsumi Hatakeyama



Fiche : ...
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 23



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Juil - 21:18

La solitude exaspère tant de monde et le monde, le solitaire.

408



Dans le noir complet de mon inconscience, je n’étais capable que d’écouter d’étranges sons qui se plaisaient à effleurer la surface de mon subconscient, comme s’ils cherchaient à me délivrer un message ; j’y restai sourd, incapable de les décrypter. Des grondements sinistres m’entouraient. La provenance m’était inconnue. Le son ricochait contre les parois de mon esprit, incapable de s’en échapper, pris au piège. Une présence se faisait sentir et je pouvais presque l’apercevoir, derrière la barrière de mes paupières closes. Et je réalisai soudain, à l’instant même où je me réveillai dans un sursaut, qu’il s’agissait de la bête. Celle qui convoitait ma vie, perchée sur mon épaule à me susurrer de terribles choses, en vain. Je ne m’étais toutefois pas attendu à ce qu’elle soit soudain si agitée.

À présent éveillé, je remarquai aussitôt l’endroit insolite dans lequel je me trouvais dont la forte odeur me faisait plisser le nez. Je n’avais pas eu besoin d’en entendre les occupants pour comprendre que j’étais dans une écurie. Avant de ne faire le moindre geste, je tentai de me souvenir des derniers événements, ceux ayant conduit à cet instant. Mon corps douloureux par endroit me rappelait suffisamment ; le pont, cet homme et notre combat. Il ne m’avait pas tué, réalisai-je subitement. Cela avait semblé pourtant être l’unique issue à ce moment-là. Ma gorge se souvenait encore de la poigne puissante de celui qui m’avait vaincu. Dans l’intention de la toucher du bout des doigts afin d’en constater les dégâts, je levai les mains ; ce qui provoqua un son métallique qui me fit aussitôt froncer des sourcils. J’étais attaché ?

Nul besoin de s’alarmer pour si peu. Ce n’était pas la première fois que je me retrouvais dans une telle situation – être chasseur de prime posait ce genre de problème sur ma route. Même si la personne qui m’avait coincé s’était débarrassée de toutes mes armes, j’étais certain de pouvoir m’en sortir, d’une façon ou une autre. Je soupirai. Tournant lentement la tête, j’analysai l’endroit où j’étais gardé prisonnier, m’attardant un bref instant sur les chevaux pour fixer ensuite mon regard sur un point précis. J’avais l’impression d’halluciner. L’homme à l’œil ambré, celui qui je pensais allait devenir mon bourreau, se tenait juste là. Il m’observait à quelques mètres de ma position. La gorge sèche, je n’essayais pas de parler, me contentant de lui rendre son regard, impassible. Je saurais bien assez tôt ce qu’il me réservait.




Revenir en haut Aller en bas
Le monde tout entier aspire à la liberté, et pourtant chaque créature est amoureuse de ses chaînes. Tel est le premier paradoxe et le noeud inextricable de notre nature. || PV Tatsumi Hatakeyama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout savoir sur les Sectes
» Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier.
» Tout le monde, tout le monde veut devenir un cat [Modifications effectuées]
» Lydia ou la banshee qui tente de vivre normalement dans un monde tout sauf normal.
» Bard>Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier.

Until Dawn :: Outside :: Campagne :: Domaine HatakeyamaSauter vers: