UNTIL DAWN

 

 :: Archives :: Fiches inachevées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dr Hector Ambroise ♦ Héros [En cours]



Fiche : ...
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 15



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Juil - 19:46
Nom & Prénom
Race : Humain
Sexe :Homme
Âge : 37 ans
Anniversaire : 16 juillet
Nationalité : Française
Classe sociale : Haute
Groupe : Héros
Métier : Médecin
Sexualité : Bisexuel
Loisirs : Moto, violoncelle, jeux-vidéos, sports de tirs.
Pseudo sur Kaibyou : Aconitum
Particularité : ...
Avatar : Erwin Smith
Mental
Hector est un homme mesuré, la majorité du temps. D'un naturel cordial, il est plutôt agréable de converser avec lui. De simple connaissances ou ses patients pourraient le décrire comme un homme sérieux et compétent. Juste assez loquace pour être en confiance mais qui ne sombre jamais dans le bavardage inopportun. Cela en serait presque chiant. Heureusement il a tout de même un certains sens de la répartie et ses répliques font souvent mouche. Cultivé et vif, il aime les discussions autour d'un verre de vin qui s'éternise. Légèrement obsessionnel sur certaines choses, il préfère garder ses tocs bien cachés.

Forgé par son expérience militaire, il possède un sang froid à toutes épreuves. Cela en serait presque terrifiant et pourrait passer pour de l'indifférence. Heureusement son naturel prévenant couplé à son sens de l'observation fait de lui une personne très empathique.  Avec le temps, il a prit de la distance avec ce trait. Une empathie trop forte est dangereuse pour un médecin. L'expérience lui a ainsi appris à mettre côté ses émotions pour servir des causes plus grande que lui. La droiture, la vérité, l'honneur, la justice sont des valeurs inscrites dans son ADN et cela se retrouve dans son quotidien à l'Université mais aussi avec ses patients et encore plus en tant que Héros. Strict et exigeant envers lui même et les autres, il ne tolère pas l'échec. Cette attitude peut le faire passer pour hautain. Et même s'il n'est pas de ces êtres qui méprisent l'univers, Hector possède ce petit quelques chose de prétentieux inhérents à tout les médecins.

Sans cesse au prise de dilemme moraux, le héros à  tendance à vouloir étouffer ses émotions pour favoriser la logique et le rationnel. Notre médecin est ainsi une jolie coco-minute qui une fois pleine peut exploser sans prêter aucune attention au reste du monde. Il suffit d'une petite phrase stupide d'un élève tombé au mauvais moment après une successions d'emmerdes pour que le médecin devienne une belle enflure.

Enfin, Hector doute profondément de la légitimité de ses choix et actions. Ainsi, il affiche une confiance en lui inébranlable et ne reviendra quasiment jamais sur ses paroles ou ses actes. Le moindre retour pourrait faire vaciller toutes ses constructions mentales. Ce tempérament est problématique car l'homme n'est pas exempt d'erreurs. Son caractère intransigeant peut être source de souffrance pour ses proches. Même si pour le moment, c'est ce qui les a toujours sauvé.
Physique

Hector est grand. Du genre à ne pas pouvoir dormir dans un lit taille standard. 2M01 au garrot, de quoi effrayer les petits enfants quand ils voient le Docteur aller les chercher dans la salle d'attente.
Son visage carré, ses épaules imposantes et ses traits coupés au couteau n'aide pas. Hector pensait que les ridules liés à l'âge auraient adoucis son visage mais que nenni. Ni les pattes d'oies aux coins de ses yeux ni les les prémices des rides du lion, n'ont aidé. Au contraire. Mais lorsqu'il sourit, la sévérité de ses traits s'estompe, derrière la commissure de ses lèvres, on devine qu'il y a eu un visage mutin. Ses cheveux blonds viennent illuminer son teint clairs et apporter une touche de légèreté. De son passé militaire il garde de multiples cicatrices sur le corps et aussi un nez quelque peu désaxé. L'homme possède toujours une excellente forme physique même s'il ne possède plus la même endurance que dans sa jeunesse. .
Surnom
Nom du Pouvoir : ...
Nature du Pouvoir : Don et Artefact
Costume : Courte description ou lien d'une image
Description :

Qu'est ce que la réalité sinon l'union du visible et du tangible ? Ces concepts Hector est capable de les maîtriser. Pas intégralement, mais certaines lois de physique n'ont plus de prises sur lui. Le champs des possibilités est tellement grand que le docteur ne connait même pas toutes ses possibilités et ne maitrise que quelques degrés des différentes facettes de son pouvoir. Surtout qu'il ignore encore que la partie tangible provient de son don et non de son artefact.

Le visible :

Degré 1  Hector peut devenir invisible et visible à loisir. Que ce soit une partie de son corps ou l'intégralité de son être. Il peut rester ainsi plusieurs heures mais il restera tangible. Son corps continuera à dégager de la chaleur, il pourra être touché, et pourra interagir avec son environnement.

Degrés 2 : Il peut avec contact physique continue rendre un autre élément invisible avec les même règles s'appliquant à lui. Cependant la durée est intrinsèquement liée à la complexité de l'élément.

Degrés 3 : Plus de nécessité de contact physique mais uniquement oculaire.

Le tangible :

• Degrés 1 : Hector peut faire devenir son corps intangible, il sera toujours visible mais ne pourra pas être heurté par des balles ni saisir un élément de son environnement. Il pourra traversé un mur mais pourra aussi rester coincé dedans s'il redevient tangible au mauvais moment. Il peut être très dangereux d'utiliser le tangible.

• Degrés 2 : Même propriétés que le degrés 1 applicable à un élément externe. Il peut rendre un élément tangible ou intangible avec contact physique continue. La durée est liée à la complexité de l'élément.

Degrés 3 : Plus de nécessité de contact physique uniquement oculaire

Union du tangible et visible :

• Degrés 1 : Hector peut voir au delà du tangible avec précision. Il peut savoir ce qui se trouve derrière un mur mais aussi et surtout dans un corps. Cette capacité lui demande une forte concentration et mener une opération uniquement à l'aide de cette capacité est épuisant.

Degrés 2 : Inconnu  

Artefact : Régulateur


Pour le médecin, son unique don est de contrôler le visible et la source de son pouvoir tangible serait son collier. Il a effectué ce constat par simple déduction, en effet, sa capacité de tangibilité a toujours était susceptible de variation. Il s'est parfois retrouvé intangible pendant plusieurs minutes alors qu'il ne le souhaitait pas. La seule explication cohérente était que sa pierre en était la source. Tous ces rêves étranges ne font que le conforter dans cette théorie. En réalité Hector n'a jamais connu l'espace de son don sans la pierre.
Sa pierre n'est source d'aucun don, mais est uniquement un régulateur pour le propriétaire. Elle peut inhiber son pouvoir à tout moment ou le déclencher. Ce que Hector ignore c'est que la maitrise de son don est totalement imparfaite et la pierre capricieuse possède sa volonté propre. Et allez savoir si ses intentions sont bonnes ou mauvaises.



*

Le 7 septembre, engoncé dans son uniforme Hector fit ses premiers pas dans L’école de Santé des Armées. Il se souviendrait toujours de sa rencontre avec le Caporal Madrange et sa verve lors du cours de tir : « N'imaginez pas que vous allez combattre, si vous devez sortir votre pistolet en opération, rangez le, c'est que le combat est perdu. » Il avait rit et avait surenchérit sur la fonction décorative des armes chez le personnel soignant de l'armée.

Si seulement l'avenir avait donné raison aux mots du caporal. Le 9 octobre la faille s'ouvrait. Le 9 octobre, Hector perdu ses parents. Le 31 octobre 85% de sa promotion avait démissionné. Ils n'étaient plus que 20.

A demi mot le Caporal les avaient prévenus, des jours sombres s'annonçaient et plus rien ne serait pareil. Le monde allait devenir un véritable bourbier. Qu'aurait pu faire Hector ? Partir ? Pour faire quoi ? Ses parents étaient mort. Sa sœur vivait désormais avec leur tante et il n'avait pas les épaules pour s'occuper d'une enfant. Il resterait dans l'armée et respecterait sa voie.

*

Il était en septième année, plus que deux ans et il prêterait serment, il réalisait son internat à Roubaix au sein des urgences après être passé par le service de chirurgie l'an dernier. Son cursus de médecine était le même que celui des civils, exception faite des 2000 heures de formation médico-militaire supplémentaires et sa vie en caserne. Depuis l'apparition de la faille et comme l'avait prédit le Caporal tout avait changé. Des blessures innommables se présentaient à lui, des pathologies encore jamais vu. Sa thèse allait d'ailleurs porté sur les nouvelles manières d'exercer la médecine depuis l'apparition de la faille. C'était un de ces soirs agités, quatre enfants brûlés au troisième degrés devait être transportés jusqu'à Saint Louis à Paris. Le seul service qui avait une chance de les sauver. Il devait embarquer avec eux, les maintenir en vie jusqu'à la Capitale lorsqu'une silhouette familière fit son apparition sur le toit, le bruit des pâles de l'hélicoptère l'empêcha d'entendre ce que lui hurlait le Caporal. Il comprit qu'il devait rester à Roubaix quand son collègue sauta dans l'hélicoptère à sa place.

Il soupira et rentra dans le bâtiment. Il s'installa dans la salle de pause avec le Caporal. Son front était trempé de sueur, ses cheveux collaient à ses tempes et l'odeur de chaire carbonisées ne quittait plus ses narines.

« Le Docteur Kaiser est mort la semaine dernière. »

C'était une triste nouvelle. C'était un grand médecin. Un civil à l'origine, face à la pénurie de personnel soignant des citoyens s'était porté volontaire pour assister l'armée.

. « Tu vas devoir le remplacer.
- Je ne suis pas encore diplômé, je ne peux pratiquer sans la supervision d'un tuteur.
- Le Docteur Fraser, une civile, viendra avec toi. Vous serez déployé à la frontière Italienne. J'ai suggéré que tu l'accompagnes pour éviter de revivre le même scénario que le Docteur Kaiser. Nous n'avons pas le temps de former les civils. »

Son sang se glaça c'était l'une des zones les plus dangereuses. Un repère de criminel notoire ou les conflits entre gangs et les attaques terroristes ravageaient la zone. Mais encore des milliers de civils résidaient ici et la progression d'un gang en particulier inquiétait l'armée. Le Caporal avait suggéré d'envoyer Hector. Major de promotion, élève exemplaire, efficace, droit, déterminé, aux aptitudes physiques impressionnantes. Depuis l'apparition de la faille, les exercices militaires s'étaient renforcés pour les étudiants. Les futurs soignants étaient aussi devenus de futurs tueurs. Revolver, sniper, sports de combats, stratégie et tactiques. Ils devaient être polyvalent, pouvoir s’adapter et répondre à toutes les situations mais par dessus tout, ils devaient survivre.

Une semaine plus tard Hector était sur le terrain, l'aménagement de la tente médicale était presque parfaite. Ils étaient trois médecins pour 5 escadrons. Ce ne serait jamais trop. Sa tutrice, Celeste Fraser, avait presque le même âge que lui. Elle était encore une junior. Ils avaient passé la soirée entière à faire connaissance entre deux sutures. C'était une femme vive d'esprit, au caractère bien trempée. Il tombait déjà amoureux d'elle. A 24 ans, Hector se perdait dans les affres de l'amour à l'endroit le plus morbide de la terre. Ce n'est que quelques mois après leur prise de poste qu'ils franchirent le pas et se perdirent dans les bras de l'autre. Le centre des opérations s'était déplacé dans un coin reculé de garrigue. L'air était sec, la nature rachitique, les forets éclatantes des alpes lui manquait. Il promit à son amante de l'emmener lorsqu'ils en auraient fini ici. Elle avait sourit à travers les larmes, sa blouse trempée de viscères. Un soldat entra en trombe, haletant.

« Docteur, nous avons une urgence ! Nous venons de recevoir un appel de l'escadron Semper. Ils sont attaqués dans leur camp, le médecin est grièvement blessé, les infirmiers sont débordés. Nous envoyons une unité en soutien. Il faut que quelqu'un vienne. » Hector ne laissa pas le temps à sa compagne de répondre « J'arrive» son ton calme et ferme contrastait avec l'effervescence qui avait prit place dans le camp. Celeste tremblait. Une attaque dans un camp. C'était la première fois que cela avait lieu depuis le début des opérations. Les combats se déroulaient toujours plus loin, plusieurs fois Hector s'était déplacé avec eux. Il était toujours silencieux sur ce qu'il avait vu, mais l'état des blessés en disait souvent long. D'habitude ils avaient le temps, le temps de se préparer, le temps de dire à Hector de prendre soin de lui, d'être prudent. Dans quelques secondes le médecin serait partie. Elle le savait, lui aussi. Les interventions non préparées étaient les plus mortelles. S'en était une. Hector déposa un baiser sur le front de Celeste et se retourna, elle lui attrapa le bras et lui plaça une pierre verte dans sa main. Le collier dont elle ne se séparait jamais.

« Il te protégera. Reviens-moi. »

*


de";">Présent

Que fait votre personnage maintenant à Tokyo ? Quelle est sa routine ? A-t-il des objectifs ou des projets ?
Histoire


Joueur

Pseudo : ...
Fiche joueur : Uniquement si vous en avez déjà une !
Commentaire : ...

[/color][/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas



Fiche : Trop fabulous pour en avoir une.
Grade : SSS
Niveau : 50
Expérience : 182



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 16:10
Bonjour,

UD reprenant son activité avec la rentrée, nous aimerons savoir si le forum t'intéresse toujours !

Merci !

_________________

Maître du Jeu
“Chacun a son Amérique à soi, et puis des morceaux d’une Amérique imaginaire qu’on croit être là mais qu’on ne voit pas.”
[ Guide du nouvel arrivant ] - [ Aide à la création du personnage ] - [ Rejoindre le salon Discord ] - [ Contacter le Staff ]
Revenir en haut Aller en bas
Dr Hector Ambroise ♦ Héros [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE
» cours de latin
» Le rapport de Claude Moise et Gary Hector sur la loi de1987
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu

Until Dawn :: Archives :: Fiches inachevéesSauter vers: