UNTIL DAWN

 

 :: Characters :: Fiches :: Fiches personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Super Best Friends : Thomas Aleksandrov - CRIMINEL [Validée]




Fiche : Fiche
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 21



Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 0:22
Thomas Aleksandrov
Race : Humain
Sexe : Masculin
Âge : 29 ans
Anniversaire : 27/02
Nationalité : Mother Russia
Classe sociale : Haute
Groupe : Criminel
Métier : CEO d'une entreprise qui fabrique de l'artillerie lourde.
Sexualité : Bisexuel ( ͡° ͜ʖ ͡° )
Loisirs : Contrairement au stéréotype Russe, Thomas ne passe pas ses journées à se noyer dans l'alcool. En effet, il préfère tirer profit de ce temps et lire. Que ce soit des romans, des livres à titre d'information ou bien des journaux, il prendra tout ce qui lui passe sous la main. Le seul type de livre qui fait exception à la règle sont les romans d'amour. Aleksandrov apprécie également naviguer sur le web et jouer aux échecs. Cependant, son activité préféré reste parier. Il va toujours trouver un moyen de le faire, peu importe à quel point le sujet est dérangeant.
Pseudo sur Kaibyou : @THE_Tank
Particularités: Brille de perfection.
Avatar : Jumin Han de Mystic Messenger & Flippy de Happy tree friends avec les cheveux noirs pour le costume
Mental

Leader ▬ Discipliné ▬ Intelligent ▬ Réfléchi▬ Minutieux ▬ Loyal ▬ Sociable ▬ Polyvalent
Ambitieux ▬ Égoïste ▬ Jaloux ▬ Sans pitié ▬ Fourbe ▬ Irritable ▬ Arrogant ▬ Joueur

Le militaire ne ressent pas d'empathie envers les autres. C'est un bon acteur qui a un penchant naturel pour le mensonge. Dans la vie de tous les jours, il garde constamment une façade normale. C'est plus facile pour lui d'agir dans la sympathie et l'amour des gens que dans la haine. Il est rare de voir son vrai visage lorsqu'il ne porte pas son costume, il ne désire pas abîmer son image d'homme d'affaire. Thomas est loyal envers la SBF. Il les considère comme une famille et n'envisagerais jamais de les trahir à moins que ce soit bénéfique d'une quelconque façon pour l'équipe.

La haine et la colère mènent souvent le garçon par le bout du nez, mais la maîtrise qu'il a développé avec le temps lui permet de se contrôler. À moins d'être sous une pression intense, Aleksandrov prend le temps de réfléchir à toutes les possibilités avant de se lancer. C'est une habitude qui lui a souvent sauvé la peau. Ses nombreuses connaissances et son intelligence lui permettent également de créer des gadgets. Il s'en sert pour sa compagnie qu'il dirige.
Physique


Cheveux noirs ▬ Yeux bleu-gris ▬ 1m80 ▬ Peau pâle ▬ Complet noir
Morsure de crocodile sur l'avant-bras droit ▬ Cicatrices de brûlure dans le dos et la nuque

Thomas est un homme dans la fin de la vingtaine plutôt grand, toutefois il n'est pas au point où les gens se retournent puisqu'ils n'en croient pas leurs yeux. Il possède une carrure imposante et un corps musclé avec les entraînements militaires qu'il a subit avant son BAC. Jusqu'à maintenant, même s'il n'est plus dans l'armée, il entretient son corps en conservant sa routine militaire. La chair dans le haut de son dos et de sa nuque est partiellement brûlée. Son avant-bras droit est également recousu après une douloureuse rencontre avec un crocodile.

Ses cheveux noirs coupés au niveau de la nuque paraissent légèrement bruns sous la lumière du jour. Ils sont toujours bien entretenus et propres peu importe les conditions métrologiques. Quelques mèches lui tombent au niveau des yeux sans pour autant lui bloquer la vue. Une paire de lunettes noir coupe son visage ovale et recouvre ses iris bleu-gris. Il ne doit les porter que s'il désire lire des romans ou regarder son téléphone.

Dans la vie de tous les jours, le garçon porte un complet noir avec une chemise blanche rayée. Il s'habille rarement d'une autre manière et lorsqu'il le fait, c'est qu'il est obligé. C'est une habitude qu'il a conservé de son entreprise en Russie puisque son père le réprimandait durement de ne pas avoir l'air professionnel. Pour contraster le tout, Thomas porte une bague en fer gravée avec des motifs étranges.
THE TANK

Nom du Pouvoir : Audition décuplée & Bague-Arme
Costume : Il porte un habit de camouflage militaire sans drapeau ainsi qu'un gilet pare-balles. Un béret vert kaki recouvre sa tête et une demi-cagoule, le bas de son visage. Au niveau de sa ceinture, il est équipé de plusieurs couteaux de combat et d'une pochette. L'extension qui fait le tour de sa cuisse est reliée par le côté à sa ceinture. Elle est munie de grenades en tout genre.Le garçon ne prend pas de chance et enfile des gants avant de toucher à quoi que ce soit. Son sac de sport qui transporte le costume n'y fait pas exception.

Comme touche finale qui contraste le reste, Thomas se peint quatre lignes rouge en forme de griffe au niveau de l’œil. Ses griffures inégales descendent jusqu'à la moitié de sa joue.

Nature du Pouvoir : Don ▬ Audition décuplée
Description : Le don de Thomas lui permet d'entendre les gens qui tentent de le surprendre par derrière et les conversations qu'il veut espionner. Son pouvoir est à la fois un don et une malédiction puisqu'il doit subir des maux de tête dévastateurs lorsqu'il ne porte pas des protecteurs d'oreille. S'il n'est pas protégé, les bruits aux alentours le déstabilisent au point de le déséquilibrer physiquement et qu'il tombe au sol.

Nature du Pouvoir : Artefact ▬ Bague-Arme
Description : Son artefact est une bague en fer qui se transforme en arme. Elle peut devenir un couteau, un pistolet ou un fusil d’assaut automatique. L'incantation est immédiate, cependant, il y a un temps de changement de 10 minutes pour pouvoir interchanger. Ses fusils sont préalablement équipés d'un silencieux, ce qui l'empêche de virer fou dû au bruit. Ses balles sont infinies, toutefois elles ont besoin d'un temps de recharge de 8 secondes entre chaque chargeur de 7 et 64 cartouches.
Présent


Le russe a une routine matinale qu'il n'aime pas briser. Il se lève à 6 heures du matin et cours jusqu'au parc pour y pratiquer ses exercices physiques. Lorsqu'il a terminé, il prend une douche rafraîchissante et déjeune. Ses après-midis sont cependant sont loin d'être aussi répétitifs. En effet, il n'a pas d'horaire fixe. Il choisit quand il va tenir ses meetings, faire sa paperasse et rencontrer de nouveaux partenaires. Thomas a toutefois une petite préférence pour se promener en ville lorsque le chaos sonore est à son minimal. Il ne va pour autant pas se priver de sortir à cause de son don.

Une semaine par mois, le garçon se rend dans son pays natal pour y gérer son entreprise et s'assurer qu'il n'y ait pas de problèmes. Il révise le statut de ses employés, participe aux meetings, examine les prototypes, puis retourne au Japon. Aleksandrov ne reste jamais plus qu'une semaine en Russie à moins qu'il y ait un événement spécial qui l'empêche. Il préfère ne pas semer le chaos dans son propre pays, de peur d'affecter sa compagnie et son honneur.

Sa vie de criminel est un mystère. Il respecte une charte et c'est tout ce qu'il y a à savoir.

CHARTE DES SUPER BEST FRIENDS

▬ Là où tu poseras pied, tu sèmeras le mal.
▬ Tu ne dévoileras point ton vrai nom et ceux de tes camarades lors de tes méfaits.
▬ Si l'on te prend sur le fait, tu nieras toute accusation.
▬ Tu porteras toujours assistance à un frère en danger.
▬ Tu ne respecteras point les forces de l'ordre.
▬ Les aînés et les enfants ne seront pas épargnés.
▬ Tu satisferas tous tes désirs.
▬ Tu ne respecteras point la liberté d'autrui.
▬ Tu entraîneras le peuple dans les tréfonds de la corruption.
▬ Les Super Best Friends seront unis jusqu'à la mort.
Histoire
"Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux... Ils veulent juste voir le monde brûler."

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours... prétendu. Au primaire, les autres enfants n'aimaient pas ma façon d'être. J'étais froid, distant, étrange à leur yeux. Ils m’écartaient du groupe, me harcelaient et volaient mon matériel. J'étais la victime parfaite pour leur méfaits. C'était... inconvénient. À ce moment, j'ai compris que si je voulais être traité normalement, je devais agir ainsi. J'ai alors enfilé un masque et les ai imités. J'ai prétendu avoir des sentiments, vouloir des amis, me soucier d'eux, alors qu'au fond, je ne ressentais rien d'autre qu'un gouffre envahissant.

Quelques mois plus tard, le harcèlement s'était totalement arrêté. Je m'étais intégré à l'école, j'avais plusieurs amis ainsi que des bonnes notes. Toutefois, rien n'avait vraiment changé. Ce vide grandissait toujours en moi, n'épargnant rien sur son chemin. Tout ce que je vivais, ce n'était qu'un mensonge, une illusion que je gardais en place par intérêt. Je ne désirais rien d'autre que ressentir quelque chose, n'importe quoi ! Tant que je puisse me sentir vivant.

C'est à mes dix ans, soit trois ans après, que mon plus grand souhait s'est réalisé. En me réveillant un matin comme les autres, quelque chose clochait. Mon ouïe se déferlait au moindre bruit, si bien que j'entendais tout ce qui se passait à des kilomètres de moi. Au début, c'était supportable. J'allais en cours, je côtoyais mes amis, je survivais. Je m'en tirais avec des maux de tête fréquents et des étourdissements. Je tentais d'ignorer ce changement brutal, mais après un moment, c'était devenu invivable. J'étais incapable de supporter les autres élèves autour de moi qui parlaient, pleurnichaient, riaient. La seule pensée qui me trottait à l'esprit, c'était de poser mes mains à leur gorge et serrer jusqu'à ce qu'ils se taisent à jamais. La haine se répandait lentement dans mes veines comme un poison mortel attendant patiemment le jour où j'allais céder à mes tentations.

Ce jour ne tarda pas. La tentation était si forte que je n'avais pas pu résister à mes démons. Ils étaient tous choqués, ces pauvres cons ne comprenaient rien. Après un tel événement, le reste de mon primaire se déroula à la maison avec un professeur particulier. Je fréquentais également un pédopsychiatre à toutes les semaines. Ils m'entouraient de partout, c'était étouffant. J'ai prétendu être désolé et avoir des regrets d'avoir presque tué mon "ami". Ils auraient bien tous pu crever que j'en aurais rien eu à foutre.

J'ai joué au bon garçon jusqu'à ce qu'ils me considèrent apte à retourner au secondaire. Là-bas, j'ai recommencé ma vie à zéro. Pendant mes 4 premières années, tout s'est bien passé. J'ai développé une meilleure maitrise de moi même et un intérêt pour la lecture. J'ai obtenu de nombreuses mentions d'honneur, mes notes étaient élevées, j'étais l'élève modèle que tous les professeurs souhaiteraient d'avoir. La seule chose qu'ils ne savaient pas, c'est que chaque matin, je m'empêchais d'amener des explosifs et de faire sauter leur sale gueule.

À ma dernière année scolaire, un jeune homme changea tout. Il était social, énergique et aimé de beaucoup. Nous n'avions échangé que quelques paroles, mais ces moments étaient gravés dans ma mémoire. C'était la première fois qu'une étincelle s'allumait en moi. En une année seulement, nous avions développé quelque chose de spécial. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Je me sentais étrange, comme si on m'avait jeté un sort. Tout ce que je savais, c'était que je voulais l'avoir à moi seul. C'était insoutenable, de le partager avec les autres... J'étais incapable de me contrôler près de lui. En peu de temps, l'étincelle s'était transformée en un feu dévastateur.

L'été suivant notre graduation, je l'ai enfermé chez moi pendant un mois. Je l'aurais gardé plus longtemps, mais la police était à mes portes avec un mandat. Mon ex-prisonnier avait tout raconté à la police. Comment je l'avais kidnappé, traité, violé. Pour ne pas ruiner sa réputation, mon père a fait taire l'affaire en achetant le juge. Tout ce que je voulais, c'était l'avoir à moi seul. Il aurait dû m'accepter.

Mon père était désappointé par mon comportement. Si bien qu'il m'a envoyé dans l'armée sans même me consulter. Là-bas, ils m'ont brisé autant physiquement que mentalement. Mes oreilles saignaient à chaque jour, mon seul carburant pour avancer chaque jour, c'était la haine. J'étais revenu à ma source primaire d'énergie.

J'ai servi l'armée pendant deux ans avant de me faire mordre par un crocodile et brûler en partie le dos par une explosion. J'ai assisté à plusieurs missions pendant la deuxième année, dont une que j'ai aquéri une bague étrange par un vieil homme que j'ai sauvé de la mort. Après ça, j'ai quitté l'armée pour faire un bac en administration suivi d'une maitrise afin de suivre les pas de mon père. Ma vie était redevenue aussi fade qu'avant. Tous les jours, je devais continuer de prétendre que je vivais. C'était difficile de revenir à un état de mort après avoir connu la vie. J'avais besoin de sensations fortes pour continuer.

Après mes études, j'ai commencé au haut de l'échelle dans la compagnie de mon père. Ils étaient tous jaloux de mon talent, de moi. Ils espéraient me faire plier en me parlant dans le dos et en tentant de ruiner ma réputation, mais je n'en avais rien à foutre de leur enfanteries. Ils pouvaient dire ce qu'ils voulaient, je n'avais qu'à les remplacer par des travailleurs loyaux.

Ma vie n'était pas intéressante. Tout ce que je faisais, c'était dormir, faire de l'exercice, travailler, lire et naviguer sur le web. C'était ennuyant, sauf la partie des Memes. L'humour noir était ma petite lumière dans les ténèbres. Toutefois, quelque chose m'intriguait. J'entendais souvent parler du Deep web, mais n'y avait jamais été. Apparemment, c'était malsain. Je n'avais pas perdu de temps et j'ai navigué dessus en téléchargeant un VPN et Torr.

Le deepweb pigmentait ma vie. C'était devenu la nouvelle drogue sur laquelle je pouvais ressentir un peu de plaisir. Je naviguais régulièrement sur des redrooms, c'était un petit plaisir à moi de voir les gens se faire torturer. Cependant, quelque chose me bloquait. J'étais embêté de ne pas pouvoir les faire souffrir moi-même. Sans hésiter, j'ai crée propre redroom en secret: Bloodyvirgin666.onion . Mon identité était bien cachée, personne ne pouvait me retracer. C'était nécessaire puisque mon père fut la seconde personne à passer dans mon show. Comment dire, il était devenu obsolète pour servir la compagnie. Moi, j'étais un bien meilleur chef.

En quelques temps, je m'étais vite lié d'amitié avec certaines personnes qui fréquentaient ma Redroom. Avec eux, je n'avais pas besoin de prétendre être une personne normale pour ne pas choquer. Ils étaient pareil que moi. Nous avions crée un groupe Skype pour discuter tous les jours, et parfois même faire des appels vidéos en anglais.

Un soir trois ans après notre rencontre, nous étions tous un peu bourrés. Nous avions eu une idée sur in coup de tête: jouer au dart sur un globe pour décider où nous allions nous rencontrer. C'était la première fois de ma vie que j'étais aussi saoul, le dart tombait à chaque fois à côté. Après une dizaine d'essais, c'était finalement tombé sur le japon!

Dans une semaine, nous allions tous nous rencontrer à tokyo pour la première fois.
Joueur

Pseudo : Ezariel
Fiche joueur : Nope nope nope.
Commentaire : Le forum est agréable à regarder et le contexte sympathique, mais il y a beaucoup d'inactifs et de fiches abandonnées. Un recensement devrait peut-être s'imposer ?

Revenir en haut Aller en bas



Fiche : Une tartelette à la fraise.
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 86



Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 12:15
Bonjour et Bienvenu sur UD !

J'en profite également pour souhaiter la bienvenue au raid SBF, merci d'avoir choisi Until Dawn !

Tu l'auras remarqué, je commence par ta fiche. Je me suis donné 3 jours maximum pour tous vous valider dans les temps, en espérant faire plus vite que prévu !

Dans l'ensemble de ta fiche, ton personnage est très crédible (autant sur ses capacités que sur son aspect moral), ne tombe pas dans un quelconque cliché tout en ayant ce petit côté moderne et sympathique qui titille l'intérêt (le fait qu'il aime les memes sur internet, qu'il ait des loisirs comme la lecture, sont des traits qui donne de la vie au personnage et qui sont, malheureusement, parfois délaissés quand il s'agit de personnages 'méchants hommes d'affaires'). Ta fiche se lis vite et bien, on s'intéresse au personnage et on en découvre rapidement "plus" sans que ça s'éternise pour autant. Je parlais de crédibilité, pour te donner quelques détails, tout le comportement "malsain psychologique" de ton personnage est identifiable par des maladies et anomalies mentales/psychologiques ce qui est fort appréciable. Alors sois tu t'y connais, sois tu t'es informés correctement, sois tu as un secret que je ne peux percer pour le moment. En tout cas, c'est du grand art. Pour ne pas m'éterniser dans mon commentaire, je trouve ton personnage fort intéressant et j'aime beaucoup la manière avec laquelle tu as fait ta fiche, car tu en as beaucoup dit sans poster pour autant un roman de 800 lignes (ma petite spécialité diront les copains). C'est typiquement le genre de Criminel que j'aime, je viendrais donc stalker tes RPs.

Concernant ton commentaire de fin, un recensement et un ménage global du forum vont être lancés sous peu afin que je puisse ensuite procéder à un petit remaniement du forum. C'est en cours, ne t'inquiète pas trop à ce sujet ! Nous avons eu une période très creuse, mais on ne compte pas lâcher notre petit bébé pour autant !

Fiche validée. Bienvenu à Tokyo !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Super Best Friends : Thomas Aleksandrov - CRIMINEL [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Thomas Barrow [Validée]
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Super Moto de Bilstain.
» René Civil devant le tribunal criminel
» cake super facile

Until Dawn :: Characters :: Fiches :: Fiches personnagesSauter vers: