UNTIL DAWN

 

 :: Characters :: Fiches :: Fiches personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kota Inoue | Héros [Validée]

avatar >
Héros
Héros







Fiche : *feule*
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 21



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Fév - 0:27
KOTA INOUE
Race : Humain (oué j'sais on dirait pas)
Sexe :
Âge : 24 ans
Anniversaire : 23/10
Nationalité : Japonais
Classe sociale : Moyenne
Groupe : Héros
Métier : Héros à  plein temps.
Sexualité : pansexuelle
Loisirs : Son plaisir coupable, les soirées séries/films TV, pop corn pizza, surtout les films de science-fiction et space opéra. Parfois il se fait des films d'horreur, mais jamais seul... il flippe trop.
Pseudo sur Kaibyou : starlord
Particularité : Tare d'agressivité notable et narcolepsie légère.
Avatar : Galra Keith - Voltron
Mental
Kota, c'est une étincelle. Pas de celles qui dansent sagement, ni qui ne virevoltent avec grâce et beauté. Il n'est pas de celles qui gesticulent mollement, ni de celle qui s'essouffle, comme le ferait la flamme d'une bougie. Au contraire, Kota est plutôt du genre à s'enflammer, à s'emporter et brûler tout sur son passage. Il est comme une explosion, une déflagration qui a pourtant toujours le regret de blesser autrui. Il est de celui qui s’embrase violemment une fois l'huile jetée, flambeau insolent et pourtant si fier. En tout cas, Kota est tout en agressivité. Mais cela ne l'empêche pas d'être parfois naïf voire même influençable. Il démarre toujours au quart de tour, de façon frénétique et destructrice. Parcequ'il ne réfléchit pas – ou peu- et qu'il est quelqu'un qui agit avant toute autre chose, qui attaque et qui cogne, posant les questions après.

Pour la faire courte, Kota a clairement un côté destructeur. Il ne le fait pas nécessairement exprès ( a son plus grand dam), mais il s'agit là d'une sorte de seconde nature chez lui. Il grogne, griffe et frappe quand les choses ne vont pas dans son sens. Il est facilement irritable et surtout très susceptible comme gars. Mais en réalité, il s'agit juste d'un type qui suit son instant et qui n'est pas forcément le plus doué des héros, autant en gestes qu'en paroles. Certains diront qu'il s'agit juste d'une bête à conscience humaine, guidée par ses émotions. Il est agressif, impulsif et quand les mots n'atteignent pas sa cible, il fait en sorte que ses poings finissent le travail.

Il fut un temps où Kota se détesté. Il a mit du temps à comprendre pourquoi il ne pouvait pas être comme tout le monde, pourquoi il ne pouvait pas être un tantinet plus gentil, pourquoi dans une discussion son cerveau tentait toujours de trouver la petite bête qui lui fera péter un câble. Aujourd'hui ça va quand même mieux. Il aime rire et taquiner. Il est tactile et c'est une personne qui a de l'affection à revendre, mais il est souvent beaucoup trop brute et sa facilité à prendre la mouche ne l'aide pas dutout dans ses relations sociales. Alors Kota jalouse, envie silencieusement ceux qui ont plein d'amis, ces héros qui sont aimés, ceux du top 10. Il en est même venu à développer une athazagoraphobie : la peur singulière d'être oublié ou ignoré. Par conséquent, le jeune homme n'a rien trouvé de mieux que de constamment montrer qu'il est là par la violence et de faire parler de lui mais... pas de la manière dont il le voudrait.

Mais qu'on se le dise, il y a encore de la place pour des petites améliorations. Kota n'est pas foncièrement mauvais et il lui arrive de maîtriser ses pulsions agressives et sauvages. Il n'est jamais vraiment calme, mais disons que ça aide pour papoter. Après tout, étant très tactile, Kota est simplement en recherche d'une forme d'affection et de reconnaissance. Il cherche juste quelqu'un en qui placer sa confiance et à son tour, pouvoir donner cette impression de confiance que tous les héros se doivent d'avoir.
Physique

Kota n'est pas particulièrement grand, ni même petit, après tout, ses un mètre soixante douze font de lui un Japonais tout ce qu'il y a de plus ordinaire. C'est plutôt son poids et sa carrure qui le font un peu complexer. Clairement un poids plume comparait aux autres mâles du game. Kota est muni d'épaules qu'il a longtemps voulu plus larges... se trouvant bien trop maigrichon à son gout...

De plus, à le regarder, et ce même avec ses canines qui dépassent et son air renfrogné, on peut voir qu'il n'est pas taillé pour la baston, qu'au final, il n'est pas aussi impressionnant qu'il voudrait le faire paraître. En tout cas, au premier coup d’œil, difficile de ne pas remarquer sa peau recouverte d'un poil mauve, parfois drus, parfois  en touffes duveteuses. Ses cheveux, il les a constamment mal peignés, fins mais fournis, demi-longs et luisants d'un noir corbeau à en faire paraître les ombres trop grises, le tout contrasté par des oreilles animales pointues et touffues. Le sourcil, il l'a quelque peu fourni, disant homme à caractère et les yeux sans iris, noyés de jaune cobalt exposent toute sa bestialité.


Mais Kota n'est pas tout en tension sauvage tant bien même ses épaules tende à se mouvoir d'un je-ne-sais-trop-quoi de chasseur tout juste prêt à bondir sur sa proie. Cette bestialité étant inscrite dans ses gènes il n'est pas rare de voir le jeune homme se lécher les bras pour se débarbouiller ou bien se gratter l’arrière des oreilles avec une souplesse incroyable, sans oublier les bâillements en rugissements bruyants. D'ailleurs, Kota, de son tempérament grognon, grogne régulièrement pour faire comprendre son mécontentement, aplatissant ses oreilles à l’arrière de son crâne. Il lui arrive même de feuler et quand la joie le saisit, il ronronne. ( Mais chut, il fait toujours son possible pour se retenir, trouvant ça particulièrement honteux....)

Infos bonus inutiles : tire constamment la langue quand il crève de chaud ▬ dort toujours dans des positions improbables ▬ ses yeux scintillent dans le noir (merci tapetum lucidum) ▬ a des coussinets rosés sous les pieds et les mains ▬ sensible au niveau des oreilles ▬ chatouilleux ▬ croit à l’existence des aliens ▬ se fait constamment les griffes quand il a oublié de se limer les ongles ▬ amoureux de poissons crus et de lait ▬ c'est un secret mais consume régulièrement de l'herbe à chat ▬ sympathise facilement avec les animaux ( sauf les chiens, ça passe pas...)
Le Fauve
Nom du Pouvoir : mammalia felinae
Nature du Pouvoir : Don
Costume :
En ce qui concerne le costume, Kota a opté pour quelque chose de sobre et de minimaliste. Il s'agit d'un justaucorps sombre indigo à capuche assez résistant et surtout souples, munis de plaques d'armures se trouvant sur son torse, ses coudes, hanches et genoux, ainsi qu'une paire de protèges tibias (il reste pieds-nus la plus part du temps, même s'il possède aussi une paire de bottes). Kota n'a pas beaucoups d'accessoires mise à part une dague, des prothèses externes au niveau des coudes et des gantelets rigides.

Description :
Kota a commencé à développer ce don dés que la faille est apparue (à savoir ses 4-5ans). Il s'agit d'une mutation général d'un individus sur le plan animal. On ne peut pas réellement parler de sous-catégories spécifiques, comme canin ou félin, car ce don englobe les capacités générales des mammifères.

▬ L'intégralité du corps de Kota est recouvert d'une fourrure plus ou moins épaisse (douce en plus) qui varie en fonction des saisons. Elle sera beaucoup plus touffue en hiver et aura tendance à se désépaissir en été (perte de poils intensifs durant cette période, un vrai calvaire). Elle lui tient chaud, c'est indéniable et il serait bien capable de se balader torse nu sous les crocs de l'hiver tout ça sans frissonner. Mais comme tout le monde, à un certain point, il choppera des engelures.
▬ Sa vue est parfaitement normale à l’exception de sa nyctalopie. Comme tout bon nyctalope qui se respecte Kota est incapable de voir dans le noir, mais seulement dans la pénombre. Il est également important de préciser que dans l'obscurité il ne perçoit pas les couleurs, mais seulement la forme des objets par différence de luminosité.
▬ Kota est aussi habile avec ses mains qu'avec ses pieds, générant une ambidextrie non seulement des bras, mais aussi des jambes. Comme certains primates, les phalanges de ses orteils (plus développés) lui permettent de se saisir aisément d'objets. Il est tout aussi adroit avec les pieds qu'avec ses mains, et ça lui permet un meilleur contrôle de ses mouvements sur le terrain, pouvant plus facilement grimper bâtiments, arbre et autres surfaces à bonnes prises avec agilité et rapidité mais aussi parfaire son esquive avec de meilleurs appuies.
▬ Ses sens sont plus aiguisés que la moyenne, notamment l'ouïe et l'odorat. Très développée, l'oreille de Kota est capable de détecter une gamme de sons à la fois très étendue et d'une intensité très faible. De même, la gamme des vibrations qu'il perçoit est environ trois fois plus large. (base d'une oreille animal typé chat) En ce qui concerne l'odorat, Kota n'a malheureusement pas le flair d'un chien, mais on s'y approche. Il serait dans la capacité de traquer quelqu'un à l'odeur si il s'en donnait la peine, mais non sans quelque soucis d’oxygénation, ne pouvant se concentrer sur une seule et même odeur plus d'une vingtaine de minutes. (Ça lui file un de ces maux de crâne...)
▬ La force de Kota est totalement lambda, à l’exception de celle de sa mâchoire qui dérive  de ses comparses humains. Dans le règne animal, il est coutume de mordre et le jeune homme ne fait pas exception. Sa mâchoire est loin d'être impressionnante face à la mighty hyène capable d'une pression spectaculaire, mais Kota s'en sort pas si mal avec ses 80kgs de pressions, ce qui est légèrement au dessus de nos amis les chats.
▬ Sur le même sujet, je me dis qu'on pourrait aussi parler de ses griffes, qu'il se lime le soir avant d'aller se coucher.
▬ Kota est naturellement agile. Il a de bons réflexes faisant de lui une cible difficile à abattre. Sans pour autant être très rapide, restant tout de même un bon sprinter (ne dépassant pas les 20km/h sur courte distance), l'adolescent dispose d'une bonne endurance lui permettant de garder une vitesse de 10 à 13km/h sur de très longues distances (soit 600 bons mètres) et continuer en course plus lente et régulière sur des kilomètres.

Faiblesses:
▬ Sa fourrure est bien utile quand il fait frisquette, mais est un véritable fardeau sous de grosses chaleurs. Il n'est pas rare de le voir se débarrasser de son costume ou de ses fringues quand les jours les plus chauds frappes le pays du soleil levant. Pour dire, quand le soleil tape, Kota s'épuise vite et devient une véritable loque, la langue pendante pour tenter de se refroidir...Son instinct animal le forcera à chercher une zone d'ombre et un point d'eau.
▬ Il dort beaucoup. Atteint d'une sorte de narcolepsie légère dut à son métabolisme animal Kota est susceptible de s'endormir dès que l’occasion se présente. Mais étant un jeune adulte turbulent et actif, il y a des jours où il sera fatalement saisi d'une extrême fatigue, lui faisant piquer un somme variant d'une simple heure à tout un cycle de sommeil ( à savoir 8h). Il serait dans son intérêt d'hiberner un peu, l'histoire d'une semaine, mais s'y refuse pour faire justice.
▬ Avoir l'odorat développé est un atout certain, sauf quand l'environnement ne s'y prête pas. Les égouts et autres décharges sont vraiment pas ses lieux de prédilection. Il sait dépasser ses nausées, mais n'y restera pas bien longtemps, au risque de vomir son repas.
Son self-control à ce sujet est relatif.


Présent

Natif de Tokyo, Kota connaît le rythme de cette ville sur le bout des griffes. Il se lève avec le ding dong du train se trouvant à trois kilomètres de là. Quand il ne micro-hiberne pas, il se lève tôt, fait sa toilette, tantôt en prenant une douche, tantôt en se léchant. Il passe un quart d'heure à se brosser les dents, se fait un café double dosette de lait froid et se prépare à taffer. Il a cette appli' sur son tel qui lui permet de capter les S.O.S dans son périmètre. Quand il se fait pas gueuler dessus pour avoir défoncer le sac d'une vieille, Kota va faire le plein d'herbe à chat dans une animalerie ou chez un fleuriste pour passer des journées à roupiller en regardant des séries. Bien qu'un peu geek sur les bords, Kota prend aussi soin de lui. En dehors des courses poursuites ( dont il est très friand) il prend le temps de faire un footing régulier qui consiste à se taper 20 km tous les deux jours.
Histoire
Il y a des histoires qui sont pleines de gloires, de passions, d'amour et de drame. Des histoires ma foi extraordinaires, qui sont souvent tristes et narrés avec la plume d'un maître, et puis, il y a l'histoire de Kota.

Au tout début, ce n'est pas Kota qui eu un terrible accident le rendant socialement catastrophique. Ce n'est pas lui qui a reçu des insultes de ses camarades, ni même n'a été la victime de moqueries. Aucune brute n'est venu lui mettre son poing dans la figure sur un mal entendu puéril. Nop. Rien de tout cela ne l'a modelé comme il est aujourd'hui, au contraire. C'est plutôt lui qui était le petit bâtard de service. C'est lui qui mettait des patates, qui frappait des museaux tout en gloussant. Il trouvait ça drôle et surtout, il se croyait invincible.. Parceque c'était lui le petit caïd, le petit boss de la cour de recrée qui détruisait des châteaux de sable et qui se délectait des pleures de ses camarades. 

Dans sa jeunesse, et peut être encore aujourd'hui, Kota a toujours été vue comme un petit garnement ingérable. En premier lieu par ses parents, deux charmantes personnes adorables et pleines d'amours, et en deuxième lieu par l’éducation. Il ne faisait pas particulièrement de grosses bêtises, il était même relativement poli avec ses professeurs, ajustant le peu de respect dont il savait faire preuve durant les cours. Non, là où ça clochait, c'était avec les autres enfants. Kota se sentait systématiquement obligé d'imposer sa domination. Toute faute jetait sur son don, qui semblait l'inciter à jouer les alpha de la meute, le petit garçon continua tout de même son petit bonhomme de chemin jusqu'en primaire avec à ses côtés, une ribambelle de sbires. On savait l'apprécier, à sa manière. Puisque bon, après tout, il savait protéger les siens, tout en continuant de rentrer en conflit avec le reste de l'école, imposant ainsi ses règles, sur son territoire.

Mais assez vite, tout lui échappe et se voit bien assez vite détrôner de ses « fonctions ». Son « peuple » alors que lui aimait les appeler « amis » l'abandonnèrent sur place, le trahissant les uns après les autres. Tous, sans exception, se retournèrent contre lui l'affublant de sobriquet peut flatteur et le rangeant au rang de fils adopté de vilain. Que les enfants peuvent être cruels parfois. Bien assez vite, la loi du plus fort se retourne contre Kota, faisant de lui une simple cible à abattre. On le dénigre, on l'insulte, on dit qu'il pu le chien mouillé quand il pleut ( alors que c'est pas vrai d'abord...) et surtout, que quand il sera grand, il serait un CRIMINEL. Et ça le fou hors de lui, ça le rend dingue. Son don ne s'en retrouve que plus aigre et dangereux.

C'est avec une seule idée en tête qu'il rentre à l’académie : Devenir un héros et prouver à tout le monde qu'ils avaient tort ( oui ça le hante encore cette histoire de gamins...). Il y fait ses études, apprend à mieux contrôler son pouvoir (se fait rouspéter à longueur de journée pour ses sauts d'humeurs intempestifs) et à ses 18 ans, devient comme convenu, un héros - avec l'aide de ses notes pas trop mauvaises et d'un petit (grand!) coup de pouce d'un grand héros qui était visiblement une très bonne connaissance (hoho) de sa mère. Mais peu sont ceux qui le reconnaisse en tant que tel. Pour sûr, on le connait davantage pour ses casses et ces gueules défoncées qu'autre chose. C'est clairement le héros qu'on n'a pas envie de croiser quand on a un problème. Sur le net, Kota est d'ailleurs sujet d'un sondage qui montre que 70% des Tokyoiste préférant encore se faire voler leur phone ou leur porte-feuille que de se faire sauver par "le Fauve".

Joueur

Pseudo : Grr
Fiche joueur : gn
Commentaire : j'ai vu de la  lumière, je suis rentré.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Criminel
Criminel







Fiche : ♦️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 43



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Fév - 18:37
Pouet ♫♪

Déjà merci pour cette fiche amusante et reposante ^^
J'aime ce personnage qui casse un peu le mythe du héros parfait. Tu t'attarde bien sur le physique qui est ici assez important, et le caractère, qui nous permettent de bien comprendre le personnage.

Je t'ai déjà dit ce qui n'allait pas sur discord, et c'est déjà corrigé, donc quoi dire de plus ? J'ai hâte de voir les aventures de ce petit héros colérique :D

Donc bien sûr, je valide ta fiche ♥️
Pense à remplir le bottin des avatars et des pouvoirs, et à faire tes fiches de lien etc si l'envie t'en prends ;)

(Et j'en profite pour demander un lien avec Fujiyori, ils se sont forcément croisé à l'académie et à la ligue ! Comment ça c'est pas l'endroit ? /PAN/)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kota Inoue | Héros [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Until Dawn :: Characters :: Fiches :: Fiches personnagesSauter vers: