UNTIL DAWN

 

 :: Tokyo :: Odaiba :: Palette Town, Grande roue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous venez souvent ici ? {Taïsiya Mizui}

avatar >
Criminel
Criminel







Fiche : ♦️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 34



Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Fév - 19:28

Bonsoir !
Vous venez souvent ici ?
Izaya savait qu’il était attendu. Il savait que durant ses repérages autour du musée il avait été repéré. Il savait qu’il n’allait pas être tranquille pour récupérer un simple petit tableau d’Afremov qui y était actuellement en exposition. Cette toile ne coutait pas si cher que ça comparée à bien d’autres œuvres, mais c’était un service qu’on lui avait demandé à Hinminkutsu, et la demande avait était si gentille que le magicien pouvait bien perdre une semaine pour le récupérer. En soit, ce n’était pas un habitué des musées. Et il ne savait vraiment pas comment il allait se trimballer un tableau dans toutes la ville, ou même sur sa moto jusqu’à chez lui. En soit, il allait juste improviser. Il savait que ça sentait mauvais, mais sans savoir ce qu’il attendait, il préférait préparer un maximum d’idée et voir sur le moment. Peut-être que le fait qu’il change de cible allait perturber un peu les forces de l’ordre et lui donner un petit avantage.

Après un dernier virage dans les égouts, il finit par s’arrêter. Normalement, il devait être juste à côté du sous-sol du musée. Une fois dedans, il allait devoir faire vite. Autre avantage, à défaut de savoir qu’il allait venir un de ces jours, ils ne connaissaient pas sa cible. Ils allaient jouer à cache-cache et au chat et à la souris. Eux avaient des caméras, lui ne pouvait pas être touché. Chacun trichait à sa manière. A la minute où il allait entrer, cela allait être la fête au musée.

La nuit était tombée, le magicien avait attendu le départ de tous les visiteurs. Il ne voulait pas qu’ils soient embarqués dans l’histoire. Juste lui, les policiers, et possiblement des héros. Pour l’instant, aucun ne lui faisait peur, mais le magicien n’était pas du genre à prendre des risques quand même. Il suffisait qu’un parviennent à le contrer et il serait bien embêté. Le combat, ce n’était pas vraiment son truc.

Appuyé contre le mur qui le mènerait au musée, il prit une grande inspiration. Ce n’était pas un spectacle ce soir, il allait falloir faire vite. D’une poussée, il recula dans le sous-sol qui servait d’entrepôt au musée. Sa cible n’était bien sûr pas là, mais bien deux étages plus haut. D’ici quelques instants il serait repéré, il le savait. Le magicien enroula son fouet dans sa main ganté, en une simple pensée il se sentit aussi léger que l’air, et il eut juste à pousser un peu sur ses jambes pour flotter directement vers le plafond. Il arriva bien vite au premier étage, mais là, le magicien n’était plus seul. La partie commençait. Alors bien sûr, il lança de son plus grand sourire :


-« Bonsoir ! Vous venez souvent ici ? »


_________________

Revenir en haut Aller en bas



Fiche : ♥️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 33



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 15:09


Vous venez souvent ici ?

Cela faisait quelques minutes que j'étais enfin assise confortablement dans mon canapé en sirotant mon thé rouge quotidien, j'avais mis ma paire de chaussettes favorites avec un fond de musique jazzy. Je n'avais pas arrêté une minute depuis plus d'une semaine, la vague criminelle est en constante augmentation et cela m'inquiète énormément. Je soupire en m'affaissant un peu plus et mes muscles commençaient enfin à se détendre un peu. Je tapotais mes doigts au rythme de la musique, un rythme qui fut interrompu par un appel.

- Encore...

C'était un appel d'urgence destiné à tous les héros, celui qu'on appelle "The Magician" était apparu dans un musée du quartier d'Odaiba, sa cible, un tableau probablement. Je connaissais ce criminel de nom, on dit de lui qu'il n'est pas véritablement dangereux, juste insupportable et beaucoup d'héros ont abandonné l'idée de le combattre. Beaucoup d'héros, sauf moi, j'attendais une occasion pour le combattre, j'avais envie de le voir en action et de tester mes compétences contre lui.

J'enfile ma tenue d'héroïne et ajuste mon masque devant mon miroir, quand je me regarde, je me dis que mon père doit vraiment avoir honte de moi, au final ce n'est pas plus mal. J'accroche ma dague fétiche à ma ceinture et me dirige aussi vite que possible vers le quartier touché par le crime. Le vent était frais et agréable, le criminel avait choisi parfaitement son jour. Sur place, il y avait déjà des policiers qui attendaient la venue de renforts, je décide de m'adresser à celui qui semble être le plus haut gradé.

- Bonsoir, ici Bloody, héroïne de la Ligue de Justice, j'ai répondu à l'appel, savez-vous où se trouve le criminel ?
- Selon nos indications il doit encore être au premier étage, mais on ne sait pas vraiment quel tableau l'intéresse, aucun héros à part vous n'a daigné se joindre à nous à part vous, c'est plus ce que c'était les "héros"


Je ne répondais pas à cette provocation, c'est normal d'être mécontent donc autant ne pas mettre de l'huile sur le feu. Je remercie l'homme et me dirige donc vers l'entrée. Avant que je ne pénètre à l'intérieur, j'entendais quelques voix murmurer derrière moi, enfin s'ils voulaient être discrets c'était raté.

- C'est Bloody... La fille d'un grand criminel, qui sait si elle n'est pas là pour l'aider et non l'arrêter.

Je soupire légèrement et fais mine de ne pas écouter, ce genre de diffamation j'en entends tous les jours mais la Ligue de Justice à voulu me donner ma chance, c'était assez pour moi, même si au fond ce manque de reconnaissance me tuais. Le musée était assez sombre, j'empruntais les escaliers en essayant de rester discrète, en tendant l'oreille j'entendais des bruits venant du premier étages, les indications étaient vraies. Même si le magicien n'est pas totalement dangereux, ça reste un criminel, des innocents peuvent être en danger. Je m'entaille les veines de mon poignet sans pour autant tâcher les œuvres se trouvant autour de moi, fabriquant une arme légère et vive grâce à mon sang et me dirige rapidement vers la source du bruit avant d'apercevoir un chapeau.. Un chapeau de magicien. J'accélère en sa direction, pointant mon arme vers ma cible, autant avoir l'effet de surprise.

Il n'allait pas échapper à ma justice.

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Criminel
Criminel







Fiche : ♦️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 34



Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 20:39

Bonsoir !
Vous venez souvent ici ?
Des bruits de pas trop proches pour passer inaperçus attirèrent l’attention d’Izaya qui baladait les forces de l’ordre qui avaient abandonné maintenant. Sans doute attendaient-ils la venue d’un héros. Et le héros, le voilà ! Ou devrait-on dire héroïne plutôt ! Il la voyait venir vers lui, arme en avant. Elle n’y allait pas par quatre chemins celle-là. Le magicien en avait déjà entendu parler de celle-là, du moins avait-il déjà vu son costume à la télé. Mais jamais il ne l’avait croisé. La pauvre… Elle apprendrait comme tous les autres. Au lieu de reculer, comme toute personne censée le ferait en voyant une personne armée se diriger vers lui, Izaya avança aussi, un sourire narquois aux lèvres. L’homme à la cape noire passa à travers l’héroïne, et là laissa là, continuant son chemin plus loin. Tant qu’elle ne changerait pas de tactique, elle n’arriverait à rien. Quelques pas plus loin, son fouet toujours enroulé dans sa main, il sauta à nouveau au plafond, ne pesant plus rien en une pensée. Il avait enfin trouvé son étage.

Izaya réfléchit quelques secondes. Soit l’héroïne au costume rouge allait défoncer le plafond pour le rejoindre, et dans ce cas-là il n’avait que quelques secondes devant lui pour attraper l’objet de son délit, soit elle prendrait les escaliers et alors il aurait le temps de faire les choses proprement et calmement. Il osa espérait que son opposante serait du genre rationnelle. Ce serait dommage de détruire un musée juste pour lui après tout.

Sifflotant, il se dirigea d’un pas vif vers la peinture colorée de vifs éclats qui l’attendait. Heureusement, elle n’était pas bien grande, pas comme de nombreuses toiles bien plus grandes que lui, mais elle allait assurément l’encombrer. Les tableaux, ce n’était vraiment pas son truc. Arrivant devant la toile, il se concentra. Il n’avait pas de temps à perdre dans une quelconque concentration. Il l’avait déjà vu au cours de ces derniers jours, lors de son repérage. Il devait l’attraper au plus vite, mais aussi écouter l’arrivée de l’autre héroïne. Il serait dommage de redevenir tangible au moment où elle lui tomberait dessus. Il fallait tenter. Le magicien prit une grande inspiration et tenta de poser ses mains sur l’œuvre colorée. Une fois, deux fois… Il souffla lourdement, agaçait, quand finalement il parvint à poser une main dessus. Il la retira au plus vite et prit grand soin de se déconcentrer pour redevenir la chose intouchable qu’il était. Et il faisait bien, car son adversaire d’un soir allait vite le retrouver. Et Izaya se demandait: comment il allait faire pour avoir la classe en portant un tableau au dessus de sa tête ?



_________________

Revenir en haut Aller en bas



Fiche : ♥️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 33



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév - 11:29


Vous venez souvent ici ?

C'est à ce moment précis où j'ai compris pourquoi tant d'héros abandonne face à ce personnage. J'ai compris dès qu'il est passé à travers mon corps, c'était un sentiment étrange. D'accord Thaïs, reste calme, prend une grande inspiration. Je me retourne brusquement et remarque que l'homme à chapeau n'était plus là, enfin, une partie était encore présente avant de disparaître lentement, ces pieds. Il était sans doute à l'étage du dessus.

Pas le temps de réfléchir une seconde de plus, j'emprunte l'escalier le plus proche qui se situait à ma droite. Je savais pertinemment que je perdais du temps mais je n'allais pas briser un mur ou quoi que ce soit d'autre. J'enjambe rapidement les marches pour me rendre à l'étage suivant, je devais faire vite car je bougre n'allait probablement pas rester à m'attendre, sauf s'il veut vraiment se mesurer à moi. C'est alors qu'une silhouette se dessine sur l'un des murs du musée, il n'y avait plus d'agent de sécurité, c'était donc obligatoirement lui. Je longe lentement le couloir avant de me pencher légèrement pour vérifier. Il était là, devant sa cible au bout du couloir, je ne pense pas que ce soit un tableau de valeur, probablement un contrat. Je remarque de loin qu'il a du mal à prendre le tableau dans les mains, je suppose que son pouvoir ne lui confère pas que des avantages, dans la vie de tous les jours ça peut même être problématique. C'est alors qu'un détail attire mon attention.

Son fouet.

Peut-être que si j'en crée un je vais avoir plus de facilité à l'attraper, c'est quelque chose d'assez long et flexible. Bon d'accord je n'avais que cette idée en tête, mais si jamais il redevient "solide"... Autant essayer. Mais pour ça, il me fallait plus de mon sang. Je me dirige vers lui le plus discrètement possible, me retrouvant à quelques mètres de lui, je décide de réaliser une entaille un peu moins profonde mais beaucoup plus fine et longue, comme un fouet. Pendant que mon précieux liquide s'ajoute à ma lame déjà existante, je décide de l'interpeller, je voulais l'attirer. Je déteste parler aux criminels mais pour avoir son attention, il le fallait.

- C'est toi le magicien, non ?

Ou plutôt le drôle de personnage. J'observe mon sang se mélanger et me concentre pour obtenir un résultat... Respectable. Je le fais doucement claquer, au moins il est fonctionnel, je n'avais jamais utilisé cette forme, ça va être probablement intéressant. Il faut que j'empêche ce vol.

- Je vais devoir te demander de poser ce tableau.

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Criminel
Criminel







Fiche : ♦️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 34



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév - 18:27

Bonsoir !
Vous venez souvent ici ?
Son tableau en main, Izaya se retourna quand l’héroïne l’interpella. Il avait tout juste eu le temps de récupérer son butin, elle avait fait vite. Le magicien fut assez fasciné, regardant ce liquide rouge se changer en… fouet ? Elle était sérieuse là ? Elle voulait jouer à ça ? Et bien malheureusement pour elle, le brun ne participerait pas à ce jeu. Il était clair que c’était une combattante, et au corps à corps en plus. Alors risquer de redevenir tangible juste pour l’attaquer… C’était lui laisser une trop grande ouverture. Coinçant l’œuvre sous son bras gauche, il salua chapeau dans l’autre main avec un grand sourire.

-« C’est bien moi, mais ça fait un peu pompeux non ? Certains s’embêtent même plus à l’utiliser, et m’appelle de plein de jolis noms d’oiseaux. Ou par mon prénom aussi… Mais ça ne n’est pas très poli. »

Ne plus avoir d’identité secrète, c’était assez marrant en soit. Cela les énervait encore plus. Après certes, ce n’était pas marrant tous les jours, mais Izaya s’était adapté. Son costume, il le portait en plein jour au final.

-« Sinon pour le tableau… Disons que j’en ai besoin, à contrecœur. Ce n’est pas vraiment mon truc les tableaux… c’est encombrant. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour se payer un toit ? »

Ce n’était pas vraiment son toit qu’il payait, mais plutôt celui de personnes ne le pouvant pas à Hinminkutsu. Quand la bonté vous tient.

D’un geste, Izaya revissa son haut de forme sur sa tête et fit quelques pas vers la droite.

-« Sur ce, je vais vous laisser madame. Vous savez, c’est dommage de déranger à chaque fois tout ce beau monde juste pour moi. Je trouverais bien la sortie tout seul ! Au plaisir de vous revoir !»

Il ponctua sa phrase d’un clin d’œil. Bon, il l’avait certainement bien énervée maintenant, mais ça il s’en fichait. Elle se battait avec une arme. A partir de là, l’homme au costume blanc savait qu’elle n’arriverait à rien. Tant qu’il prendrait grand soin à ne pas contrôler son pouvoir, tout irait bien pour lui.

Maintenant, Izaya Kagami devait sortir de là. Les égouts étaient une possibilité, surtout que l’héroïne serait bien moins à l’aise pour se défouler dans ces petits couloirs. Il avait aussi sa belle moto qui l’attendait plusieurs rues plus loin, il irait vite comme ça. Sinon une valise l’attendait dans un appartement vide deux rues à gauche du musée, avec de quoi se déguiser. Mais les égouts semblaient plus marrant…


_________________

Revenir en haut Aller en bas



Fiche : ♥️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 33



Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 14:49


Vous venez souvent ici ?


Le tableau entre ses mains, l’homme au chapeau commençait à déblatérer tout un baratin pour le moins intéressant, mais il ne voulait pas se battre, ce qui était fort déplaisant pour moi. Je ne connaissais pas son prénom, je ne m’étais pas non plus penché sur le sujet. Au final, certaines de ses actions sont louables, je suis presque déçue de devoir l’attraper. Encore faudrait-il que j'y arrive… Comment j’allais faire maintenant ? Lorsque je lui assène un coup, il passe à travers, et le tableau fait totalement partie de lui. Je tente désespérément de le toucher jusqu’à ce qu’il s’arrête de parler. et me lance un clin d’œil pour le moins frustrant.

« Au plaisir de vous revoir mon… »

Je stoppais ma phrase en plein milieu de ma phrase, je devais garder mon calme, ce n’est pas comme ça que j’allais réussir à l’attraper et encore moins à réfléchir. Si je rentre maintenant je vais probablement encore être la risée de tous les héros et surtout je briserai la toute petite confiance que les employés ont mise en moi. Il n’était pas question de le laisser filer. Si je n'arrivais pas à l'attraper lui, autant essayer de trouver un moyenspour récupérer le tableau. De plus je devais trouver un moyen d'aller plus vite que lui, il sait passer à travers les murs très bien, mais moi j'étais championne de roller à une époque encore enfantine.

Lorsqu'il me tourne le dos, je décide donc de faire devenir mon arme liquide, déplaçant celui-ci vers mes chaussures complétement rouges, j'ajoute avec minutie du sang qui génère la forme de rollers. C'était le jeu du chat et de la souris, et je sais pertinemment quel rôle me reviens de droit. Avant qu'il ne parte plus loin, je bondis, enfin... Je roule vers ma cible, le regardant avec détermination, je tend la main dans un geste désespéré, autant essayer de plus possible, il est peut-être intangible mais il n'est pas infatigable. Cela se jouera à l'endurance. Enfin, je l'espère. Je dois attendre le bon moment et surtout ne rien lâcher.

« Ne crois pas que je vais te laisser partir aussi facilement. »

Que la chasse commence

Revenir en haut Aller en bas
avatar >
Criminel
Criminel







Fiche : ♦️
Grade : D
Niveau : 1
Expérience : 34



Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 22:02

Bonsoir !
Vous venez souvent ici ?
L’héroïne fonça droit sur Izaya qui eut juste le temps de se demander d’où elle sortait ses rollers avant de la laisser le traverser, s’arrêtant bêtement. Il fallait au moins dire une chose : elle était déterminée. Presque cela ferait de la peine au criminel de la voir perdre. Mais bon… il n’allait pas la laisser gagner juste parce qu’elle y mettait du sien. Lui passant à nouveau à travers en quelques pas élégants, sa cape tournoyant, Izaya ricana légèrement :

-« C’est pourtant ce que je vais faire… Mais ne t’en fais pas, ça ne devrait pas entacher ta réputation. Ils t’ont envoyé sur une cause perdue d’avance. Ce n’est pas très gentil de leur part d’ailleurs… Ils auraient dû te prévenir. Ou trouver quelqu’un à ma taille. C’est bon à déprimer des héros ça ! Ce n’est pas marrant… »

Haussant les épaules sur cette dernière phrase, le magicien se laissa tomber à l’étage d’en dessous, trébuchant maladroitement à la réception. Heureusement, personne n’avait rien vu… Sauf les caméras… Zut.

Bon, il l’avait certainement encore plus énervé maintenant. Les héros n’aiment pas qu’on leur dise qu’ils n’étaient pas de taille contre un adversaire. Mais Izaya aimait bien jouer là-dessus. Car à l’heure actuelle, il n’avait pas croisé grand monde capable de l’inquiéter ne serait-ce qu’un peu. Dans un sens, ça l’arrangeait, mais c’était de moins en moins amusant. La prochaine fois il ferait en sorte de vraiment faire tourner les héros en bourrique ! Cette nuit, ce n’était qu’une petite course rapide. Du moins normalement. Combien de temps l’héroïne allait-elle le suivre ? Avait-elle envie de jouer ? Pouvait-elle l’oublier au plus vite ?

Un sourire plein de malice sur le visage, Izaya attrapa un bout de papier récupéré dans une de ses poches –croyez-moi, vous ne voulez pas savoir tout ce qu’il cache sur lui- et écrivit un gentil :

« Je reviendrais jouer avec vous, promis ! »

Il déposa le mot bien en évidence sur le sol, une petite rose sortie de sa manche déposée dessus. Il se laissa alors à nouveau tomber, tout droit dans le sous-sol du musée. Il jeta quand même un dernier coup d’œil une fois les pieds au sol. On sait jamais, peut-être trouverait-il quelque chose à ramener en guise de souvenir. Certes les caméras le voyaient toujours, mais il avait son temps. Et puis un joli masque vénitien blanc et bleu trainait là, sans défense, sur une étagère. C’était une invitation pour lui là ! Le magicien prit donc son temps pour essayer d’attraper le dit objet. Il n’était plus loin de la sortie après. Juste un mur à traverser.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
>









Revenir en haut Aller en bas
Vous venez souvent ici ? {Taïsiya Mizui}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE
» Venez, on va bien s'amuser ! ~
» L'eau est bonne, vous venez vous baigner ?
» Ce que vous venez de manger ou de boire

Until Dawn :: Tokyo :: Odaiba :: Palette Town, Grande roueSauter vers: